Soins communs
Niveau de réponse à la pandémie : critique icon Manitoba - CRITIQUE
Information sur la COVID-19: mises à jour pour les Manitobains et ressources des prestataires de soins.

Offrir un traitement médical et un soutien aux victimes de violence conjugale

« Les relations deviennent parfois compliquées et peuvent mener à une situation violente qui semble hors de contrôle. Des torts sont infligés par un partenaire intime et la personne se demande vers qui se tourner pour obtenir de l’aide. » – Julie Clatworthy

Novembre est le Mois de la sensibilisation à la violence familiale.

Dans une situation de violence familiale, qui porte aussi le nom de violence conjugale, un membre du couple tente de dominer ou de contrôler l’autre personne par des menaces ou des gestes concrets de mauvais traitement physique, sexuel, psychologique, émotionnel ou financier. Ce type de violence peut survenir chez toute personne, peu importe l’âge, le sexe, la race et la culture.

Les services d’urgence de partout dans la province sont là pour prendre soin des personnes qui ont subi des torts, y compris des actes de violence conjugale.

« Lorsqu’une personne prend des mesures pour obtenir de l’aide, nous voulons lui offrir un espace sécuritaire », explique Chad Chapman, directeur intérimaire des services d’urgence pour adultes au Centre des sciences de la santé de Winnipeg. « Les Services d’urgence peuvent offrir le traitement médical qui convient et aider la personne à obtenir les soins personnalisés et holistiques dont elle a besoin. »

Photo : L’équipe d’infirmières examinatrices des cas d’agressions sexuelles (SANE). (Photo prise avant la pandémie de COVID-19.)

Au Centre des sciences de la santé de Winnipeg, les patients ont accès à une infirmière examinatrice des cas d’agressions sexuelles, une infirmière autorisée qui a reçu une formation et une préparation clinique lui permettant d’offrir des soins médico-légaux aux personnes qui ont subi une agression sexuelle ou des actes de violence conjugale. Les autres établissements de la province ont accès au soutien du programme, grâce à des consultations avec le personnel spécialisé du Centre des sciences de la santé.

Julie est une infirmière examinatrice des cas d’agressions sexuelles. « Nous sommes là pour aider », explique Julie. « Nous offrons des soins médicaux et présentons à la personne les options offertes, pour lui permettre de faire les choix qui lui conviennent le plus. La personne est libre de choisir le soutien dont elle a besoin. »

Les infirmières examinatrices des cas d’agressions sexuelles du Centre des sciences de la santé fournissent des traitements spécialisés et un soutien aux personnes qui ont récemment été agressées (sexuellement ou physiquement) par un partenaire intime actuel ou antérieur. Elles appuient également les autres services d’urgence de la province en leur offrant des consultations.

Ces services continuent d’être offerts pendant la pandémie. La présence d’un proche pour soutenir une personne qui requiert des soins à la suite de violence conjugale est la bienvenue. Nos installations sont sécuritaires et font l’objet de mesures de prévention des infections pour empêcher la propagation de la COVID-19. Toutes les personnes qui se présentent sont accueillies à la porte par un membre du personnel qui pose des questions initiales, leur fournit un masque et les conduit à un endroit sécuritaire où attendre le traitement.

Renseignements additionnels :

Top
Redéfinir la police
Contraste