Soins communs
Niveau de réponse à la pandémie : critique icon Manitoba - CRITIQUE
Information sur la COVID-19: mises à jour pour les Manitobains et ressources des prestataires de soins.

COVID-19: Ne le répandez pas

« Si j’attrape la COVID-19, ça ne me dérangera pas. »

Dans une salle d’opération vacante du Centre des sciences de la santé du Manitoba, le Dr Edward Buchel, responsable provincial spécialisé en chirurgie de l’Office des soins communs, reconnaît que la plupart des Manitobains en santé ne présenteront pas de symptômes graves s’ils sont infectés par la COVID-19.

Malgré cette réalité, selon le Dr Buchel, les Manitobains ne doivent pas relâcher leur vigilance.

« On ne sait jamais quand on va glisser, tomber et se déchirer quelque chose dans l’épaule ou le genou, explique-t-il. Lorsque notre système de soins de santé est envahi par un grand nombre de cas de COVID-19, on ne peut pas accéder au système pour les chirurgies qui se rapportent à la qualité de vie. »

« La chirurgie touche tout le monde. »

Désignant d’un geste la salle d’opération vide et l’étage de chirurgie vacant autour de lui, le Dr Buchel fait allusion aux milliers d’opérations chirurgicales non urgentes qui ont été annulées alors que le personnel chirurgical a été redéployé pour appuyer les secteurs du système de soins de santé qui s’occupent des patients atteints de la COVID-19 gravement malades.

« Il est important que les gens comprennent l’impact de la COVID-19 même si, personnellement, ils ne risquent pas d’être gravement malades, précise le Dr Buchel. Nos étages sont remplis, tout comme nos unités de soins intensifs. Notre hôpital a transformé des unités de soins aux brûlés, des unités de soins courants et tous les espaces libres dont nous disposions en unités consacrées aux patients atteints de la COVID-19 gravement malades. Aux patients qui vont mourir s’ils n’obtiennent pas ces soins. »

Comme tous les Manitobains, le Dr Buchel reconnaît, après presqu’un an de lutte contre le virus, qu’un relâchement de la vigilance a eu lieu dans le contexte de la COVID-19, mais il souligne l’importance de continuer de respecter les directives de santé publique.

« On en a tous assez des restrictions associées à la COVID-19, mais on sait qu’elles ont l’effet voulu de limiter la propagation, dit-il. Il est vrai que des vaccins seront bientôt disponibles mais, d’ici là, notre système va déborder si nous restons au taux de positivité actuel. Vous êtes libres de dire ce que vous voulez à propos de la COVID-19, mais l’important, c’est de ne pas propager le virus. »

Top
Redéfinir la police
Contraste