Soins communs
Niveau de réponse à la pandémie : critique icon Manitoba - CRITIQUE
Information sur la COVID-19: mises à jour pour les Manitobains et ressources des prestataires de soins.

Promotion des choix alimentaires sains pendant une pandémie

« Lorsque les gens cherchent à prendre soin d’eux-mêmes, beaucoup se tournent vers la nourriture. C’est l’une des façons les plus faciles de se faire plaisir, une manière de prendre soin de soi-même, que bon nombre d’entre nous avons appris étant enfants. À titre de diététiste, je peux offrir aux clients des stratégies pour les aider à faire des choix alimentaires sains, si tel est leur objectif. » – Dawne Lachapelle, diététiste membre de l’Association des diététistes de soins primaires et éducatrice agréée en diabète, Office régional de la santé de Winnipeg

Chaque année, le Mois de la nutrition, qui se tient en mars, vise à sensibiliser la population à l’importance d’une alimentation saine, en plus de valoriser les compétences des diététistes et le soutien qu’ils offrent à quiconque souhaite se renseigner au sujet des aliments et de l’alimentation.

« La COVID-19 a changé notre façon de vivre et de travailler à bien des égards », affirme Dawne Lachapelle, diététiste membre de l’Association des diététistes de soins primaires et éducatrice agréée en diabète. « Nous passons maintenant plus de temps à la maison, et nos journées sont généralement moins structurées qu’avant. En outre, nous sommes nombreux à conserver une grande quantité de nourriture à la maison, ce qui peut poser des problèmes aux personnes qui, pour affronter les aléas de la vie, ont tendance à consommer des aliments qui ne sont pas très sains. »

Les diététistes admettent que de garder de bonnes habitudes alimentaires peut être difficile pendant les périodes de stress. En effet, de nombreuses personnes ont probablement constaté que leurs habitudes alimentaires étaient très différentes depuis le début de la pandémie.

« Utiliser la nourriture comme principal outil pour gérer ou fuir des émotions négatives peut nuire à votre santé », affirme Mme Lachapelle. « Si vous avez tendance à grignoter pour vous aider à gérer vos émotions, tâchez d’avoir des collations saines et variées que vous aimez à la maison. Lorsque vous voulez vous offrir une gâterie, limitez-vous à une seule sorte à la fois. »

À titre de diététiste, une profession de la santé réglementée, Mme Lachapelle s’appuie sur les connaissances scientifiques les plus récentes pour donner des conseils pratiques à ses clients afin de les aider à faire des choix sains en ce qui concerne leur mode de vie et leur alimentation. Si vos habitudes alimentaires ont considérablement changé en raison de la pandémie, par exemple si vous grignotez plus souvent pour soulager l’anxiété, l’ennui ou la tristesse, il existe des solutions pour vous aider à vous replacer sur la bonne voie. Voici les conseils de Mme Lachapelle :

Choisissez une gâterie – Si vous aimez les collations salées, choisissez‑en une seule sorte, comme des bretzels, que vous garderez dans le garde-manger. Si vous avez des bretzels, des croustilles et du maïs soufflé à la maison, vous serez plus susceptible d’en manger pendant la journée ou la semaine. Au contraire, si vous n’avez accès qu’à des bretzels, vous finirez probablement par vous lasser à force d’en manger.

Variez les aliments – Nous aimons la variété; le fait d’avoir différentes options saines à portée de main (comme des fruits) vous aidera à choisir une collation sensée dont vous aurez envie.

Mangez consciemment – Sachez reconnaître les moments où vous mangez sans avoir faim, et cherchez‑en la cause. Vous ressentez peut‑être plus d’inquiétude ou d’anxiété qu’à l’habitude ou vous n’êtes peut‑être pas en mesure d’évacuer le stress comme en temps normal, et vous vous tournez donc vers la nourriture. Vous trouverez de nombreuses ressources pour vous aider à gérer votre stress ici.

Trouvez des solutions pour gérer le stress – Envisagez d’autres moyens pour faire face aux émotions négatives. Vous pourriez par exemple parler à quelqu’un, méditer, aller marcher ou participer à une séance d’exercice en ligne.

Établissez un plan – Une fois que vous aurez cerné ce qui peut fonctionner pour vous, élaborez un plan. Examinez les options qui peuvent contribuer à sa mise en œuvre.

Demandez de l’aide – Si vos habitudes alimentaires ou votre alimentation vous préoccupent, Mme Lachapelle vous recommande de prendre rendez-vous avec votre médecin ou de communiquer avec une clinique communautaire qui pourra vous orienter vers le ou la diététiste communautaire de votre région. Toutes les régions du Manitoba sont desservies par des diététistes communautaires, qui peuvent fournir des services par téléphone ou par vidéoconférence.

Enfin, Mme Lachapelle aimerait apporter une dernière précision concernant notre relation avec les aliments pendant la pandémie : l’alimentation est certes un facteur important pour préserver notre état de santé en général, mais gardons à l’esprit qu’aucun aliment ne peut à lui seul prévenir, traiter ou guérir la COVID-19.

Pour en savoir plus sur la saine alimentation pendant la pandémie, consultez cette ressource.

Top
Redéfinir la police
Contraste