Soins communs
Niveau de réponse à la pandémie : caution icon Manitoba - PRUDENT | restricted icon Région métropolitaine de Winnipeg - NIVEAU RESTREINT
Information sur la COVID-19: mises à jour pour les Manitobains et ressources des prestataires de soins.

Cancer du sein

Le cancer est une maladie qui prend naissance dans les cellules. Celles-ci se mettent alors à proliférer pour former des amas dans les tissus ou les organes du corps. À l’intérieur de chaque cellule se trouvent des gènes qui lui ordonnent de se développer, d’accomplir ses fonctions, de se multiplier puis de mourir.

Or, il arrive parfois que ces instructions se désorganisent et que les cellules se mettent à se comporter de façon anormale. Des groupes de cellules anormales peuvent circuler dans le sang ou le système immunitaire, ou bien former des masses et des tumeurs dans les organes.

Certaines tumeurs sont bénignes, c’est-à-dire qu’elles demeurent à un seul endroit du corps. Selon l’endroit en question, elles ne menacent habituellement pas la vie du patient. Les cellules des tumeurs malignes, quant à elles, peuvent envahir les tissus avoisinants et se propager à d’autres endroits du corps.

Le cancer du sein prend naissance dans les tissus mammaires, qui vont de la clavicule et de l’aisselle jusqu’au sternum. Les seins sont des glandes qui produisent du lait. Celui-ci est produit plus précisément dans les lobules, qui sont reliés au mamelon par le canal mammaire. Il arrive que les cellules des lobules et des canaux mammaires se multiplient à un rythme effréné et deviennent cancéreuses.

Les cancers non invasifs restent confinés dans les canaux mammaires ou les lobules, alors que les cancers invasifs se propagent ailleurs dans le corps. La forme la plus courante de cancer du sein est le carcinome canalaire invasif. Celui-ci prend naissance dans le canal mammaire, mais s’étend aux tissus normaux environnants du sein.

Le cancer du sein n’est pas facile à détecter, mais certains signes devraient vous inciter à prendre rendez-vous avec un médecin. Les signes précurseurs du cancer du sein sont les suivants :

  • présence d’une masse dans le sein;
  • modification de la taille ou de la forme des seins;
  • apparition de fossettes ou de plis dans la peau;
  • rougeur (habituellement sans douleur);
  • mamelon tourné vers l’intérieur, ou croûte ou desquamation sur le mamelon.

Quelques faits sur le cancer du sein

  • Si le cancer du poumon est la principale cause de décès par cancer chez les Canadiens et les Canadiennes, la forme de cancer la plus courante chez les femmes (exception faite du cancer de la peau avec mélanome bénin) reste cependant le cancer du sein.
  • On estime que 23 200 Canadiennes recevront un diagnostic du cancer du sein et qu’environ 5 300 en meurent annuellement.
  • Du côté des hommes, approximativement 180 recevront un diagnostic de cancer du sein et 50 en meurent chaque année.
  • On estime en outre qu’une Canadienne sur neuf développera un cancer du sein à un moment ou un autre de sa vie et que 1 sur 28 y succombera.
  • Selon Action cancer Manitoba, environ 800 Manitobaines ont reçu un diagnostic de cancer du sein en 2010.
  • La même année, environ 220 femmes ont perdu la lutte contre le cancer du sein.
  • D’après un rapport de la Société canadienne du cancer publié en 2007, le taux comparatif de mortalité du cancer du sein chez les femmes canadiennes est passé de 32 à 24,1 par 100 000 cas, soit une diminution de 25 % depuis 1986.
  • Le taux de survie sur cinq ans des femmes et des hommes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein est respectivement de 87 % et de 84 %.
  • Moins de 1 % des cas de cancer du sein concernent des femmes de 29 ans et moins. Vingt pour cent des cas touchent des femmes âgées de 30 à 49 ans.

Dépistage du cancer du sein

De nombreuses études réalisées dans le monde ont démontré que les programmes communautaires de dépistage du cancer du sein peuvent réduire le nombre de décès jusqu’à hauteur de 25 % chez les femmes âgées de 50 à 69 ans. Selon une analyse d’Action cancer Manitoba, le dépistage du cancer du sein chez les Manitobaines âgées de 50 à 69 ans a permis de réduire le risque de mortalité de 24 %.

Comme le cancer du sein touche plus particulièrement les femmes de plus de 50 ans, le Programme manitobain de dépistage du cancer du sein (en anglais seulement) offre un dépistage gratuit du cancer du sein tous les deux ans aux Manitobaines admissibles de 50 ans et plus.

Toutes les femmes y sont admissibles, à l’exception de celles qui :

  • présentent des signes ou des symptômes de cancer du sein comme des masses ou un écoulement du mamelon;
  • ont des implants mammaires;
  • ont reçu un diagnostic de cancer du sein par le passé;
  • ont passé une mammographie au cours des 12 derniers mois.

Les femmes de 50 ans et plus recevront une lettre les invitant à passer un dépistage. La visite, qui comprend un questionnaire à remplir, une mammographie et une vidéo sur la santé du sein, dure environ 30 minutes. Vous pouvez prendre vous-même rendez-vous ou y aller sur recommandation du médecin.

Après le dépistage, environ cinq ou six femmes sur cent devront passer des examens supplémentaires. La plupart (90 %) n’auront pas de cancer.

Il existe quatre centres de dépistage du cancer du sein (à Winnipeg, à Brandon, à Thompson et à Winkler) et un service mobile. Des rendez-vous sont offerts dans 90 sites partout dans la province. Pour prendre un rendez-vous, composez le 204-788-8000 ou le 1-800-903-9290.

Les seins denses

En savoir plus

Réduisez les risques

Il n’est pas toujours facile d’apporter des changements à son mode de vie et rien ne garantit que ces changements vous mettront à l’abri du cancer du sein. Cependant, si l’on en croit les méta-analyses de l’American Institute of Cancer Research, il serait possible de réduire le risque de 40 % en prenant les mesures suivantes.

  • Sans être maigre, évitez d’accumuler des kilos en trop.
  • Faites au moins 30 minutes d’activité physique par jour.
  • Limitez votre consommation d’alcool : un verre par jour pour les femmes et deux par jour pour les hommes.
  • Après avoir donné naissance, songez à allaiter au sein pendant six mois au maximum puis introduisez d’autres liquides et aliments à l’alimentation de votre bébé.

La Société canadienne du cancer recommande en outre :

  • d’éviter dans la mesure du possible les traitements hormonaux substitutifs;
  • de ne pas fumer et d’éviter de vous exposer à la fumée secondaire.

En savoir plus

Recettes santé sur Internet

Activité physique

Tabagisme

Diagnostic du cancer du sein

Avant d’être orientée vers le Centre de santé du sein, il est possible que vous ayez reçu, lors du rendez-vous avec votre médecin de famille ou à la suite de votre premier test diagnostique, un document intitulé Examens diagnostiques des seins : ce à quoi vous attendre (en anglais seulement).

Lors de votre rendez-vous au Centre de santé du sein, on pourrait vous faire passer l’un des examens suivants pour découvrir si vous avez un cancer du sein ou si un cancer s’est propagé.

Biopsie

Examen par balayage

Le cancer du sein au masculin

Consultez notre trousse d’information sur le cancer du sein chez les hommes, que vous trouverez sur notre page de ressources sur le cancer du sein.

Top
Redéfinir la police
Contraste